Applications Rio 2016

Approfondissez votre expériences des Jeux.

Téléchargement (disponible en anglais)
Qui supportez-vous?

Qui supportez-vous?

Choisissez vos athlètes, équipes, sports et pays favoris en cliquant sur les boutons correspondant aux noms

Note: Les configurations de favoris sont enregistrées sur votre ordinateur au moyen de Cookies Si vous désirez les conserver, n'effacez pas votre historique de navigation

Veuillez configurer vos préférences

Vérifiez que vos préférences sont configurées. Vous pourrez les modifier à tout moment

Voir plus

Les calendriers seront présentés dans ce fuseau horaire

Voir plus
Contraste
Couleurs originales Couleurs originales Contraste élevé Contraste élevé
Voir toutes les ressources d'accessibilité
Un monde nouveau

Moment de convivialité pour les volontaires Français aux Jeux Paralympiques Rio 2016

Par Wilfried Dahmane et Marie Naudascher / Rio 2016

Les volontaires français étaient invités au Complexe de football So5 à Botafogo pour un pot de l'amitié

Moment de convivialité pour les volontaires Français aux Jeux Paralympiques Rio 2016

Crédit photo: Tom Pennington/Getty Images

Pendant les Jeux Rio 2016, environ 400 Français se sont portés volontaires afin d'apporter leur soutien aux Bleus et à l'ensemble de la délégation olympique puis paralympique. 

Afin de les remercier pour leur engagement au service du sport, une rencontre a été organisée au complexe de football So5, à l'initiative du Consulat Français de Rio de Janeiro, et en présence de Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports, de l'Ambassadeur de France, Laurent Bili et du Consul Général, Brice Roquefeuil. 

"Le sport français doit poursuivre son développement à l'étranger en marge de la candidature de Paris 2024", a précisé le ministre.

Figure incontournable de la promotion du sport parmi la communauté francophone de Rio de Janeiro, Sebastien Louis a reçu la médaille d'or "Jeunesse et Sports". Sa générosité et son dévouement font l'unanimité au sein des sportifs amateurs qu'il rassemble depuis plus d'un an pour soutenir l'équipe de France et pratiquer, de manière conviviale, le sport. 

Ancien handballeur, Sebastien avait pour projet de vivre trois ans sur chaque continent afin de développer et faire connaître ce sport. Arrivé avant la Coupe du Monde de Football en 2014 au Brésil, il s'est aperçu que la communauté française était importante mais n'était pas fédérée autour d'événements sportifs réguliers. Il a décidé de mettre en place des passerelles à travers le groupe facebook "Les Sportifs de Rio" et d'organiser des tournois multisports, rassemblant plus de 700 Franco-cariocas passionnés par le sport.

"L'implication est beaucoup plus forte de la part des familles de Rio pour ces Paralympiques et la mobilisation se ressent d'autant plus autour des athlètes Français", raconte Sebastien Louis.  

" Sans les volontaires, il n'y aurait pas de Jeux. On leur doit beaucoup. Malgré la distance géographique et les 11 heures de vol, ils se sont mobilisés et ont investi du temps et de l'argent pour participer à cette aventure et se mettre au service de l'autre ", résume Alexandre Bazire, Attaché Olympique et Paralympique. 

En tout 100 Français ont travaillé pour le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et 300 auprès de Rio 2016. 

A quelques jours de la fin des Jeux Rio 2016, Alexandre Bazire évoque la précieuse aide de Nicolas François, rattaché au ministre au cours des ses deux déplacements à Rio pendant les JO puis pendant les Jeux Paralympiques: "il a contribué à ce que ces  visites se passent dans de très bonnes conditions logistiques: cet environnement complexe devient intelligible grâce, notamment, aux volontaires", explique l'Attaché français. 

Une cinquantaine de volontaires français, en uniforme jaune Rio 2016, a participé à ce moment. Les profils et les raison de leur engagements sont tous différents, mais chacun raconte une passion commune: le partage et l'envie de découvrir d'autres cultures. Nicolas Muller, enseignant en école primaire dans l'Oise (Monchy St Eloi) a décidé de prendre un congé sans solde de deux semaines pour offrir ses services à l'athlétisme paralympique. Ces Jeux sont pour lui la continuité d'un projet effectué avec ses élèves sur le thème du handisport. Ce projet consiste à faire découvrir aux jeunes l'histoire et les valeurs du sport olympique et par la même occasion de rencontrer des athlètes comme Lucien Courtillon, ancien médaillé d'or au tir à l'arc paralympique et Josette Merkez, ancienne escrimeuse. Nicolas a d'ailleurs tenu à raconter son aventure sur un blog. 

Basé au Village Paralympique, Joël Thibault proposes ses services en tant que cadre du centre interreligieux destiné aux athlètes et à leurs accompagnants, à travers la religion. Depuis 1988, l'aumonerie est présente pendant les Jeux Olympiques afin de leur proposer un accompagnement spirituel. Depuis les championnats d'Europe d'athlétisme Handisport de 2014, il a crée des contacts avec plusieurs athlètes, d'où son envie de prendre part à l'aventure des Jeux Paralympiques de Rio. 

"Cette relation humaine que je partage avec les athlètes, cette marque de confiance, créé des liens humains en redistribuant du matériel tel que des béquilles et fauteuils. Dans ce moment de partage, on considère la personne en tant qu'homme ou femme avant son statut d'athlète", raconte Joël.