Tennis

Les théories sur l´origine du tennis sont multiples, mais le point de départ semble se situer dans les monastères du XIe siècle, quand les moines s’amusaient à se renvoyer une balle. À la fin du XIIe et au début du XIIIe siècle en France, apparaît le Jeu de Paume, dans lequel les participants utilisent les mains pour frapper la balle contre un mur.

Au fil des ans, les raquettes remplacent les mains et une aire de jeu est délimitée. Le Real Tennis, entre autres, devient très populaire parmi la noblesse britannique et française. À la fin du XVIIIe siècle, d’autres sports de raquette font leur apparition en Europe.

Mais l’origine du tennis tel que nous le connaissons aujourd´hui se trouve dans le Lawn Tennis, disputé sur le gazon et même dans les jardins de résidences privées. Le sport rivalisait avec le cricket en Angleterre vers le XIXe siècle, auquel il a même emprunté quelques règles. Vers 1880, il y a des championnats non seulement en Europe mais aussi aux États-Unis.

Ainsi, le tennis est déjà présent au programme des Jeux de 1896, les premiers de l’ère moderne, et les épreuves féminines font leur entrée aux Jeux de 1900, à Paris, encore sous le nom de Lawn Tennis. La création de l´International Lawn Tennis Federation en 1913 uniformise les règles.

Le sport fait partie du programme Olympique jusqu´aux Jeux de 1924 à Paris et, revient ensuite comme sport de démonstration en 1968 à Mexico, et en 1984 à Los Angeles. Le succès obtenu dans la ville américaine est tel que le Comité International Olympique (CIO) décide de réintégrer officiellement le sport en 1988 à Séoul.

Bien que joué aussi sur des surfaces autres que le gazon, comme la terre battue et les surfaces synthétiques, le mot Lawn (gazon) n’est supprimé du nom officiel du sport qu’en 1975, donnant naissance à la Fédération Internationale de Tennis (FIT).

Le sport est disputé en simples et en doubles masculins ou féminins, ainsi qu’en doubles mixtes. Les joueurs frappent la balle à l’aide d’une raquette pour la renvoyer, par-dessus le filet, dans le camp adversaire. Ils marquent un point quand l’adversaire ne parvient pas à relancer la balle dans la moitié de court opposée.

Au tennis, les matchs se jouent en manches (sets), qui se composent de jeux. Lors d’un jeu, les trois premiers points sont indiqués par 15, 30 et 40 et le point suivant termine le jeu. Le premier joueur à remporter six jeux avec une marge de deux jeux remporte le set. Si les joueurs sont à égalité 6/6 ils disputent un jeu décisif, en sept points, appelé tie-break.

Les matchs se jouent au meilleur des trois sets – à l´exception de la finale du simple masculin, jouée au meilleur des cinq sets. Dans les doubles mixtes, si le match est à égalité 1/1, il y a un tie-break en dix points.

Le déroulement de la compétition est quasi identique à celui des tournois professionnels, avec élimination directe et les meilleurs de chaque côté du tableau se disputant l’or entre eux. Les perdants des demi-finales jouent pour le bronze, contrairement au circuit. Il y a 16 têtes de séries dans les tournois de simples, huit dans les tournois de doubles et quatre dans ceux de doubles mixtes, choisis en fonction de leur classement mondial.