Natation

Bien que présente dans la civilisation depuis l´âge de la pierre, quand les hommes nageaient dans les rivières et dans les lacs à la recherche de nourriture, la Natation ne devient un sport populaire qu´au début du XIXe siècle, quand plusieurs compétitions ont lieu en Angleterre. La brasse est alors la plus populaire des techniques.

Le sport est présent aux Jeux dès la première édition de l’ère moderne en 1896, à Athènes – disputé en eau libre. Les piscines ne commencent à être utilisées qu´en 1908, lorsque les règles du sport sont officialisées.

Les premiers styles sont la nage libre et la brasse. Le dos est ajouté au programme olympique en 1904, à Saint-Louis et le papillon fait son entrée en 1956 à Melbourne. Cette dernière nage apparaît comme une variante de la brasse, quand certains nageurs développent une technique consistant à lever les bras hors de l’eau pour aller plus vite.

Les femmes disputent les épreuves olympiques de natation depuis les Jeux de Stockholm de 1912. Depuis lors, la natation féminine figure à chaque édition des Jeux.

À l´édition de 1996 à Atlanta, le programme hommes et femmes de 17 épreuves devient presque identique, à une différence près: la distance nage libre est de 800 mètres pour les femmes et de 1 500 mètres pour les hommes. Les Jeux de 2008 à Pékin marquent l‘arrivée du Marathon Aquatique, seule compétition de natation en eau libre.

La natation est une discipline qui exige vitesse, endurance e force. Le nageur le plus rapide remporte l´épreuve. Les épreuves sont divisées par distance (50, 100, 200, 400, 800 et 1 500m) et style (nage libre, dos, brasse et papillon). En plus des disputes individuelles, il y a des relais par équipe, dont chacune est composée de quatre nageurs. Les participants utilisent des lunettes spéciales, des bonnets et des combinaisons spécifiques qui réduisent la résistance de l´eau.

La piscine a 50 mètres de longueur, 25m de largeur et 3m de profondeur. Elle est divisée en dix couloirs, dont seuls huit sont utilisés. Chaque épreuve compte des éliminatoires qui qualifient les huit meilleurs nageurs – ou équipes - à la finale.