Les Jeux Olympiques

Moyen de transport depuis l´Antiquité en Égypte, en Grèce et en Italie, l´aviron est devenu sport entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe en Angleterre.

La première compétition officielle a été la célèbre course entre les universités d´Oxford et de Cambridge, réalisée sur la Tamise, en 1828, et qui depuis se court toujours au même endroit. Progressivement, le sport gagne en popularité en Europe et se propage à d´autres continents.

La Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA) a été fondé en 1892 et l´année suivante la première régate a été organisée en Italie. Le sport est présent aux Jeux Olympiques depuis la première édition de l’ère moderne en 1896. Mais les compétitions à Athènes, en eaux libres, ont été annulées à cause du mauvais temps. 

C’est pourquoi la première compétition officielle d’aviron olympique a eu lieu lors de l´édition de Paris en 1900, exclusivement masculine. Les femmes ont participé pour la première fois aux Jeux de 1976 à Montréal au Canada.

Les bateaux comportent un, deux, quatre ou huit rameurs, qui utilisent une ou deux rames par athlète. Les équipages de huit rameurs ont un barreur, qui gouverne le bateau et dirige l´équipe. 

L´objectif de l’aviron est simple : traverser un parcours sur une ligne d’eau dans le moins de temps possible. Quelque soit la catégorie ou le type de bateau, la distance reste la même, 2 000 mètres. La ligne de compétition est délimitée par un balisage et chaque groupe comporte un maximum de six bateaux.

Dans les compétitions avec plus de six bateaux les athlètes s’opposent au cours d‘éliminatoires, passant en demi-finales et finales jusqu´à ce que soient déterminés ceux qui sont qualifiés à la finale A, qui vaut des médailles. Les autres disputent la finale B.