Perguntas Frequentes

A área de Perguntas Frequentes foi criada para esclarecer os principais assuntos referentes aos Jogos Rio 2016 de uma maneira fácil e ágil.

  • 1. Pourquoi le Brésil a-t-il décidé de déposer sa candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques ?

    La candidature de Rio 2016 a été motivée par le désir d´associer le pouvoir des sports Olympiques et Paralympiques à l´esprit festif des cariocas, visant le développement durable du Brésil et du Mouvement Olympique et Paralympique. Pour les cariocas, ce développement se traduira par la transformation de la ville, avec l´émergence d’une nouvelle infrastructure urbaine, des interventions physiques, de nouvelles initiatives environnementales, sociales ainsi que des bénéfices et des opportunités pour tous.

    L’autre motivation à l’origine de cette candidature a été la possibilité de stimuler, grâce aux Jeux, la croissance de l´économie et du tourisme, permettant de renforcer la reconnaissance internationale dont jouit le Brésil et de consolider sa réputation de pays où il est agréable de vivre, de faire des affaires et de faire du tourisme. Le Comité Olympique Brésilien (COB) et son président, Carlos Arthur Nuzman, prônent depuis toujours une perspective à long terme qui voit dans l’organisation de grands événements au Brésil la meilleure façon d’accélérer le développement du sport dans le pays.

  • 2. Pourquoi a-t-on choisi Rio de Janeiro comme ville candidate ?

    Après l’élimination de Rio de Janeiro de la sélection de la ville hôte des Jeux Olympiques de 2004, l’assemblée générale du Comité Olympique Brésilien (COB), composée des confédérations de tous les sports olympiques, a décidé à l´unanimité de ne pas représenter de candidature en 2008 pour essayer de remporter l’organisation des Jeux Panaméricains de 2007. Cette décision partait du principe que le Brésil augmenterait ses chances de remporter l’organisation des jeux Olympiques et Paralympiques s’il arrivait à démontrer qu’il était capable de réussir l’organisation du plus grand événement sportif des Amériques et deuxième du monde.

    Après que Rio ait été choisi pour accueillir les Jeux Panaméricains, le COB a repris de plus belle le projet Olympique brésilien, cette fois-ci en vue de l’organisation des Jeux de 2012. En juillet 2003, l´Assemblée du COB a désigné Rio de Janeiro, au détriment de São Paulo, comme ville candidate, et une nouvelle fois, Rio a été éliminé. Cependant, les candidatures de Rio aux Jeux de 2004 et de 2012 ont été considérées comme faisant partie intégrante d’un processus évolutif qui a permis de renforcer les points positifs et de corriger les points négatifs, de façon à ce que Rio de Janeiro puisse de nouveau tenter sa chance.

    Le 25 août 2006, un peu plus de deux ans après l’élimination de Rio de la sélection de la ville hôte des Jeux de 2012, le Conseil exécutif du COB, devant l´Assemblée de l´organisation, a proposé Rio comme ville candidate pour les Jeux de 2016. La proposition a été approuvée par acclamation. La réalisation des Jeux Panaméricains ouvrait naturellement la voie à une nouvelle tentative de mettre en œuvre le projet Olympique brésilien. Cette vision s’est avérée juste avec le choix de Rio de Janeiro comme ville hôte des Jeux de 2016.

  • 3. Qui a élu Rio ville hôte des Jeux de 2016 ?

    Le 2 octobre 2009, Rio de Janeiro a été choisie pour organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2016 lors de la 121ème Session du Comité International Olympique (CIO), l’assemblée générale de l’organisation, à Copenhague. Rio a remporté le dernier tour de scrutin par 66 voix contre 32 pour l’autre finaliste, Madrid.

    Le résultat de tous les tours de scrutin a été le suivant :

    Tour de scrutin  123
    Rio de Janeiro264666
    Madrid282932
    Tokyo2220 
    Chicago18  

     

  • 4. Pourquoi a-t-on choisi Rio de Janeiro comme ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2016 ?

    Toutes les villes candidates devaient présenter un solide dossier technique, et c´est ce qu’a fait Rio de Janeiro. D’autres points ont été décisifs : l´union entre les trois niveaux du gouvernement, le fait que les Jeux n´aient jamais étés réalisés en Amérique du Sud et que le peuple brésilien soit mondialement connu pour sa manière de célébrer le sport. En outre, le Comité International Olympique a compris le pouvoir de transformation que les Jeux auraient pour Rio, pour le Brésil et pour l´Amérique du Sud. Pour les mouvements Olympiques et Paralympiques, cette décision a signifié l’ouverture d’une nouvelle et prometteuse frontière qui inspirera les 65 millions de jeunes de moins de 18 ans au Brésil et les 180 millions sur tout le continent.

  • 5. Combien la candidature a-t-elle coûté et qui l´a financée ?

    Phase I – Ville Postulante : R$ 9.106.905,02

    Recettes

    Gouvernement fédéralGouvernement de l’étatTOTAL
    Fonds publics3.022.097,883.279.984,986.302.082,86
     Dons individuelsTOTAL
    Fonds privés2.804.822,162.804.822,16
    TOTAL GÉNÉRAL9.106.905,02

    Phase II – Ville candidate: R$ 80.995.946,63

    Recettes

    Fonds publics Fonds privésTOTAL GÉNÉRAL
    Gouvernement fédéral47.402.531,75Instituto EBX13.000.000,00 
    Gouvernement de l’état3.617.556,00Eike Bastista10.000.000,00 
    Gouvernement municipal4.995.620,93Bradesco S/A3.500.000,00 
      Odebrecht S/A3.300.000,00 
      Embratel S/A3.000.000,00 
      TAM*1.233.726,00 
    TOTAL56.015.708,68 34.033.726,0090.049.434,68

    * TAM a accordé R$ 1 233 726,00 en réductions sur l’achat de billets d´avion

    NOTE: Le solde résiduel a été utilisé pour financer les premiers mois de fonctionnement du Comité d´organisation Rio 2016

  • 6. Combien coûtera et qui financera l´organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2016 ?

    Le Comité d´organisation Rio 2016 est responsable de la planification et de l’exécution des Jeux. Il dispose pour cela d’un budget approuvé par le Comité International Olympique (CIO) d’un montant de R$ 5,6 milliards. Le Comité d´organisation a établi que ce budget doit être entièrement financé par des fonds privés. Toutefois, les trois niveaux de gouvernement – fédéral, de l’état et municipal – se sont engagés auprès du CIO à couvrir tout besoin financier du Comité d´organisation.

    Le Comité d´organisation n’est pas responsable de la réalisation des travaux. Le coût des travaux (installations et infrastructure) est de R$ 23,2 milliards. Ces fonds seront gérés par les trois niveaux de gouvernement. 

  • 7. Comment seront partagés les profits générés par les Jeux ?

    Tel qu’il est spécifié dans la réponse 6, le budget financé par des ressources privées est celui du Comité d´organisation Rio 2016, un organisme sans but lucratif qui ne cherche pas le profit, mais uniquement à lever les fonds nécessaires à la planification et à la réalisation des Jeux.

    Conformément au Statut Social de Rio 2016, le solde financier positif du Comité d´organisation sera, le cas échéant, divisé comme suit : (i) 20% pour le Comité Olympique Brésilien, (ii) 20% pour le Comité International Olympique et (iii) 60% devront être utilisés au bénéfice général du sport dans le pays-siège, selon le contrat ville hôte.

  • 8. Quel est le rôle du Comité d´organisation ?

    Le Comité d’organisation Rio 2016 est une association civile de droit privé, de nature sportive, sans but lucratif, composée des confédérations brésiliennes Olympiques, du Comité Olympique Brésilien et du Comité Paralympique Brésilien. Sa mission consiste à promouvoir, organiser et réaliser les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2016, en application des directives du Contrat ville hôte, du Comité International Olympique, du Comité International Paralympique et de l´Agence mondiale antidopage, en conformité avec la législation brésilienne, la Charte Olympique et le Manuel de Règles de l’IPC.
     

  • 9. Qui commande le Comité d´organisation ?

  • 10. Quel est le rôle du Comité International Olympique (CIO) ?

    Il appartient au CIO d’assurer la bonne tenue des Jeux Olympiques, d’encourager et de soutenir le respect de l’environnement, de promouvoir le développement durable dans le cadre du sport et d’imposer aux Jeux Olympiques le respect de ces principes. Le Comité International Olympique (CIO) est l’autorité suprême du Mouvement Olympique.

    Dans son rôle de catalyseur de la collaboration de tous les membres de la famille olympique - Comités Olympiques Nationaux, fédérations internationales sportives, athlètes, Comités d´organisation des Jeux Olympiques, partenaires, détenteurs des droits de transmission et agences de l´Organisation des Nations Unies (ONU) – le CIO met en œuvre une série de programmes et de projets pour garantir la réussite de sa mission, qui consiste à promouvoir l’intégration de l’éducation et du sport à fin de construire, grâce au sport, un monde meilleur et de protéger les valeurs de l’excellence, de l’amitié et du respect.

  • 11. Quel est le rôle du Comité Olympique Brésilien (COB) ?

    Il appartient au Comité Olympique Brésilien (COB) d’organiser et de gérer, avec la collaboration des organismes directeurs des sports olympiques nationaux, la participation des athlètes brésiliens aux Jeux Olympiques Rio 2016.

  • 12. Quel est le rôle du Comité Paralympique Brésilien (CPB) ?

    Il appartient au Comité Paralympique Brésilien (CPB) d´organiser et de gérer la participation des athlètes brésiliens aux Jeux Paralympiques Rio 2016.

  • 13. Qu´est-ce que l´Autorité Publique Olympique (APO) et qui la dirige ?

    L´Autorité Publique Olympique est un consortium publique ayant comme objectif la coordination de la participation des différents niveaux de l’État - l’État fédéral, l’état de Rio de Janeiro et la Municipalité de Rio de Janeiro - dans la préparation et la réalisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2016, dans la planification et la livraison des travaux et des services nécessaires à la réalisation de l´événement. L´instance suprême de l’APO est le Conseil Public Olympique, présidé par l´ancien président de la Banque Centrale du Brésil, Henrique Meirelles, et composé du maire de la ville de Rio de Janeiro et du gouverneur de l´État de Rio de Janeiro.

    Le conseil est compétent pour approuver et modifier les statuts de l’APO, approuver la proposition du budget de l´APO, approuver le Portefeuille de Projets Olympiques, nommer les membres du Conseil de Gouvernance et du Conseil Fiscal, décider de tout transfert éventuel de responsabilités dans le cadre des projets du Portefeuille de Projets Olympiques et approuver la Matrice de Responsabilités.

    Le président de l´APO est désigné par la Présidente de la République.

     

  • 14. Quelle est la relation de la ville hôte et du pays-siège avec le Comité International Olympique ?

    Toutes les villes candidates à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques doivent signer un accord avec le Comité International Olympique (CIO). L’Accord de la ville-hôte, qui doit être ratifié par la ville élue et par le Comité Olympique National du pays hôte, détaille les droits et les obligations de toutes les parties impliquées dans l´organisation, jetant les bases du partenariat sur lequel repose le travail du Comité d´organisation du Comité International Olympique, du Comité International Paralympique et des partenaires.

    Les trois niveaux de gouvernement – fédéral, de l´état et municipal – ont également fourni une série de garanties au CIO. Le CIO surveille le respect de ces engagements par l’intermédiaire de son interlocuteur dans l´organisation des Jeux, le Comité d´organisation Rio 2016, qui, à son tour, est en liaison permanente avec l´Autorité Publique Olympique et les trois niveaux de gouvernement.

  • 15. Y aura-t-il une amélioration de l’accessibilité à cause des Jeux Paralympiques ?

    La candidature de Rio aux Jeux de 2016 a déjà conduit à l´adoption, par la ville, de la législation fédérale sur l´accessibilité, une des plus complètes au monde, considérée une référence pour l´Organisation des Nations Unies en ce qui concerne les personnes handicapées et à mobilité réduite. Les trois niveaux de gouvernement – fédéral, de l´état et municipal – assureront la prise en compte de l’accessibilité dans la planification et la construction de l´infrastructure et des installations, en conformité avec les normes nationales et internationales.

    Tous les systèmes de transport publics de la ville de Rio de Janeiro seront entièrement accessibles en 2016 et les normes d’accessibilité du Comité International Paralympique (IPC, acronyme en anglais)seront appliquées dans tous les nouveaux hôtels de la ville. L’objectif est de faire en sorte qu’au moins 1% des chambres disponibles à Rio de Janeiro soient aux normes. En dehors de l’héritage physique, la sensibilisation de la population aux questions d’accessibilité sera un des grands bénéfices des Jeux Paralympiques.

  • 16. Que deviendront les installations sportives construites pour les Jeux ?

    Parmi les quatre villes finalistes pour l’organisation des Jeux de 2016, Rio de Janeiro était celle qui disposait déjà du plus grand nombre d´installations sportives. 47% des installations nécessaires à la réalisation de l’événement existent déjà et sont opérationnelles. Bon nombre d’entre elles ont été construites ou rénovées pour les Jeux Panaméricains et Para panaméricains de Rio 2007. 25% des installations seront temporaires.

    Dix installations de compétition seront construites, ce qui équivaut à 28% des installations nécessaires pour Rio 2016, et feront partie de l’héritage permanent des Jeux. Elles reposent toutes sur un plan commercial solide, qui garantit leur existence à long terme et contribue au développement du sport Olympique et Paralympique, encourageant la participation active des communautés locales.

    Parmi les projets structurels des Jeux de Rio 2016, celui qui laissera le plus important héritage sportif est le Centre d´Entraînement Olympique (CEO). Le CEO gagnera de nouvelles installations qui viendront s’ajouter aux deux installations existantes depuis Rio 2007, le tout regroupé dans le Parc Olympique des Jeux de Rio 2016 . Après les Jeux, le CEO deviendra une référence pour le Brésil et pour le continent en matière d’entraînement. L’utilisation à long terme du CEO sera garantie par des fonds provenant de l’exploitation commerciale voisine qui, pendant les Jeux de Rio 2016, accueillera le Centre International de Radiodiffusion, le Centre de Presse et un hôtel.

    Un autre héritage important sera le Parc Radical à Deodoro, qui accueillera les installations de cyclisme (BMX et VTT) et de canoë / kayak (slalom). Après les Jeux de Rio 2016, le site deviendra un centre de sports radicaux, situé stratégiquement dans une des régions les plus peuplées et jeunes de Rio de Janeiro. Dans le cadre de l’héritage, les installations du Parc Radical feront partie de l´ensemble des installations du CEO, permettant l’entraînement aux sports Olympiques, avec la possibilité de s’élargir à d’autres modalités de sport radical.

  • 17. Est-ce que les installations construites pour les Jeux Panaméricains et Para panaméricains de Rio 2007 seront utilisées ?

    Une des prémisses des Jeux de Rio 2016, depuis l’époque de la candidature, est l’utilisation de toutes les installations sportives des Jeux de Rio 2007.

  • 18. Comment la ville hébergera-t-elle les visiteurs pendant les Jeux ?

    Le Comité d´organisation, en collaboration avec le gouvernement, a veillé à garantir un nombre suffisant de lits dans les hôtels, chambres d’hôtes et locations saisonnières afin de répondre à la demande externe. En 2009, à l´époque de la candidature de Rio aux Jeux, la capacité des hôtels de deux à cinq étoiles à Rio de Janeiro était de 20 000 chambres.

    Des données de l´Association brésilienne de l’industrie hôtelière (ABIH) indiquaient que cette capacité avait augmenté régulièrement pendant les cinq années précédentes, à raison de 1 000 chambres par an en moyenne. Basé sur ces données, le dossier de candidature, reprenant les estimations de l’ABIH, prévoyait une capacité hôtelière supérieure à 27 000 chambres en 2016.

    Grâce aux incitations accordées par la municipalité à la construction de nouveaux hôtels, associées à l’intérêt que les Jeux suscitent auprès de groupes hôteliers désireux de construire à Rio, cette prévision, selon des études de la municipalité, devrait être dépassée de plus de 5 000 chambres. Mais les chiffres figurant sur le dossier de candidature, sur lesquels était basée la croissance enregistrée avant le choix de Rio de Janeiro comme ville hôte, ont été considérés suffisants par le CIO.

  • 19. Quel est le projet du Village Olympique et Paralympique ?

    Le Village Olympique et Paralympique de Rio de Janeiro est un projet résidentiel de haute qualité, situé dans la région qui affiche le plus fort taux de croissance de la ville, Barra da Tijuca, le cœur des Jeux. Accolés au Village et accessibles à pied, le Parc Olympique de Rio et Riocentro accueilleront, à eux deux, les compétitions de 14 sports Olympiques et de 13 sports Paralympiques. Une zone d´entraînement sera située à proximité du Village, équipée pour 11 sports Olympiques et 8 sports Paralympiques.

    Le terrain du Village Olympique et Paralympique appartient à Carvalho Hosken, une entreprise de construction et promotion immobilière reconnue pour ses projets résidentiels de haute qualité, qui sera responsable de la construction du Village. Carvalho Hosken compte à son actif des projets réussis dans le quartier de Barra da Tijuca, dont certains très performants en matière de durabilité environnementale.

    Après les Jeux, le Village Olympique et Paralympique deviendra un ensemble résidentiel privé. Le projet d’héritage repose sur des études de faisabilité qui prennent en compte la forte demande d’immeubles en copropriété dans la région de Barra da Tijuca. Le projet est en ligne avec la planification stratégique de la ville.

  • 20. Comment va-t-on compenser les personnes qui devront quitter leurs maisons à cause des travaux des Jeux ?

    La plupart des opérations de relogement en cours sont dues aux travaux d’amélioration des infrastructures de la ville et visent à retirer les habitants des zones de risque. Lorsqu’un relogement est nécessaire, il est fait de commun accord avec les familles déplacées, de façon à ne pas porter préjudice aux habitants. Les opérations de relogement des familles sont coordonnées par le secrétariat municipal à l’Habitation de la Ville de Rio. Aucune famille ne quitte sa maison avant d’avoir signé un accord avec la Ville. Cet accord prévoit un délai pour le déménagement de la famille, qui reçoit une indemnité ou bien un nouveau logement construit dans le cadre du programme gouvernemental Minha Casa, Minha Vida (Ma Maison, Ma Vie). Dans tous les cas, les familles reçoivent le titre de propriété de leur nouveau logement.

  • 21. Que fait-on pour moderniser les aéroports qui accueilleront les visiteurs pendant les Jeux ?

    Le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff est en train de mettre en place une nouvelle politique pour les aéroports, qui en fera une priorité.

  • 22. Comment aideront les Jeux à préserver et à améliorer les conditions environnementales de la ville ?

    Le programme de développement durable et de l’environnement des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2016™, soutenu par les trois niveaux gouvernementaux, contribuera au progrès concernant les questions environnementales liées à la conservation de l’eau, à l’énergie renouvelable, à la gestion d’ordures et à la responsabilité sociale.Un vaste ensemble d’instruments de gestion sera utilisé pour le contrôle et la supervision des objectifs définis par le programme.

  • 23. Comment fonctionneront les transports pendant événement ?

    La stratégie des transports a été conçue afin d’offrir à tous ceux qui assisteront, participeront ou travailleront aux Jeux Olympiques et Paralympiques des options de transport sûres, rapides et fiables. Les clients de la Famille Olympique auront à leur disposition des systèmes de transport exclusifs, dotés de véhicules, d’installations et d’une infrastructure de gestion exclusifs, coordonnés par un système sophistiqué de gouvernance en transports. Ils pourront accéder aux transports en commun sur présentation de leur badge.

    Tous les spectateurs et travailleurs des Jeux de Rio 2016 bénéficieront de la gratuité dans leurs déplacements vers les sites des compétitions et les lieux de travail, dans le réseau de transports publics. Les autorités vont investir dans la création d´un Anneau de Transport de Haute Capacité qui comprendra un système totalement rénové de trains, un système de métro modernisé et de nouveaux systèmes de BRT (Bus Rapid Transit). Ce réseau sera intégré à plusieurs stations et reliera les quatre Zones des Jeux aux zones-clés de la ville, transformant ainsi l´environnement urbain et laissant un important héritage social.

  • 24. Comment la sécurité sera-t-elle assurée pendant les Jeux ?

    Les différents niveaux du gouvernement travailleront de façon intégrée afin de garantir un environnement sûr et agréable pour les Jeux. Les Jeux serviront de catalyseur des mesures visant une amélioration durable des systèmes de sécurité de la ville de Rio de Janeiro, constituant ainsi une réelle opportunité de transformation, dans le cadre d’un processus qui a commencé avec la réalisation des Jeux Panaméricains de 2007 et qui se poursuit avec des préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA de 2014.

    La planification de l´opération de sécurité des Jeux a été basée sur une analyse complète de la sécurité et des risques, développée par des spécialistes internationaux dans la gestion de risques et de la sécurité, en coopération avec les autorités brésiliennes compétentes. Grâce à l’expérience du Brésil dans la sécurité de grands événements urbains, comme l´étape brésilienne du Relais de la Torche Olympique d´Athènes en 2004, le Carnaval carioca et les commémorations du Réveillon, les opérations de sécurité seront réussies.

    Le projet des Unités de Police Pacificatrice (UPP) à Rio de Janeiro, qui repose sur une planification responsable et minutieuse, apporte déjà des bénéfices à la population.
     

  • 25. Est-ce que la Baie de Guanabara sera dépolluée pour les Jeux ?

    Le gouvernement de l´état de Rio, en partenariat avec le secteur privé, met en place une projet de dépollution de la Baie de Guanabara qui recevra des investissements jusqu´en 2016.

  • 26. Quelle est la relation entre l´organisation des Jeux Rio 2016 et la Coupe du Monde de 2014 ?

    Les Comités d´organisation de la Coupe du Monde de 2014 et des Jeux de Rio 2016 sont des organismes distincts, qui travaillent en étroite coopération et qui ont des échanges à plusieurs niveaux – au niveau technique pour la réalisation du tournoi olympique de football, mais aussi des échanges d’informations sur des points en commun des deux événements. Ils suivent toujours les consignes de la FIFA et du CIO.

  • 27. Est-ce que de nouveaux sports peuvent encore être inclus dans le programme de compétitions des Jeux ?

    Les critères et les conditions qui régissent l’inclusion de sports, de disciplines et d’épreuves au Programme Olympique sont établis dans l’Article 46 de la Charte Olympique, sous l´autorité du Comité International Olympique (CIO). De façon générale, de nouveaux sports ne peuvent être ajoutés au programme que jusqu’à l´élection de la ville hôte. Les nouveaux sports ajoutés au programme des Jeux de Rio 2016 sont le rugby et le golf. Cependant, pour sports qui font déjà partie du programme des Jeux de Rio 2016, l’inclusion de disciplines et d’épreuves peut être demandée jusqu’à trois ans avant la date d’ouverture des Jeux.

  • 28. Comment devenir volontaire ?

    Le recrutement des volontaires se fera au moment opportun, de façon transparente et inclusive, soutenu par des valeurs personnelles en ligne avec celles du projet et suivi d’une formation spécifique. Des facteurs tels que la diversité, la spécialité et l´inclusion sociale seront valorisés. L´idée consiste à sélectionner des volontaires engagés dans le projet, recherchant une expérience unique à raconter à leur famille ou à leur futur employeur. Ils devront comprendre le concept de la diversité et l’appliquer dans leurs relations avec le public, les athlètes et autres collaborateurs des jeux. Le recrutement des volontaires fera l’objet d’une large diffusion dans différents médias.

  • 29. Comment acheter des billets ?

    Le Comité d´organisation Rio 2016 mettra en place une politique de promotion et de vente de billets qui permettra non seulement de remplir les stades, mais qui assurera aussi l’accès aux sites de compétition à toutes les couches sociales et à tous les clients des Jeux. Les modalités de vente des billets seront largement divulguées dans les médias. Grâce à un vaste réseau de distribution et à des horaires d’ouverture au public flexibles, les billets des Jeux seront accessibles à tous, de manière organisée, juste et fiable.

  • 30. Comment acheter des produits officiels Rio 2016 ?

    Le processus d’octroi des licences commence cette année et les premiers produits devraient arriver sur le marché un peu avant les Jeux de Londres de 2012.

  • 31. Comment puis-je utiliser les marques Rio 2016™ ?

    L’utilisation des marques Rio 2016™ peut se produire uniquement dans des cas très spécifiques et moyennant des conditions convenues au préalable entre le Comité d’organisation Rio 2016™ et ses partenaires officiels.

    Appuyez ici pour les conditions d’utilisation des marques Rio 2016™.

  • 32. Comment la marque des Jeux Olympiques Rio 2016 a-t-elle été créée ? D’où vient l’inspiration ?

    Le logo des Jeux Olympiques Rio 2016 est le fruit d´un processus de création collectif. Il est né d’une idée à la fois simple et engageante : ce qui fait de Rio une ville unique, ce qui fait des Jeux Olympiques un grand événement, ce sont les personnes. De ce fait, le logo est essentiellement humain, forgé par la nature exubérante d´une ville qui invite à vivre avec passion et légèreté, à aimer le partage et à distribuer de la sympathie et de la chaleur humaine avec une énergie débordante.

    Le processus de sélection de l’agence qui a créé le logo officiel des Jeux Olympiques a duré cinq mois et a été apprécié par tous, y compris par les participants. 139 agences de plusieurs régions du pays ont pris part au processus, toutes ayant obligatoirement des opérations au Brésil. Après le briefing initial, l’envoi du matériel (portfolio, étude de cas, documentation), les entretiens individuels et le briefing technique, huit finalistes ont été sélectionnés, dont quatre de Rio de Janeiro, deux de São Paulo et deux de Curitiba.

    Les finalistes ont soumis leurs créations à l´évaluation d´un jury pluridisciplinaire, composé de 12 professionnels reconnus pour leur expérience dans la création de marques sur le marché national et international, ou pour leur activité dans le Mouvement Olympique et Paralympique International, ainsi que de représentants des trois niveaux du gouvernement – fédéral, de l´état de Rio et municipal.

    L´agence choisie est Tátil Design de Ideias, une agence de Rio qui compte à son actif une expérience de plus de 20 ans dans la création de marques, plus de 100 prix nationaux et internationaux, et un portefeuille de clients formé par de grandes entreprises de différents secteurs.

  • 33. Quels seront les professionnels les plus demandés par l´organisation des Jeux Rio 2016 ?

    L´organisation des Jeux est, par nature, multidisciplinaire, englobant une immense variété de domaines et de spécialités. Certains domaines exigent une connaissance spécifique de l´univers sportif, mais il y a des postes qui peuvent parfaitement être occupés par des professionnels issus d’autres secteurs, comme les Finances ou l’informatique. Dans d´autres secteurs, il faudra embaucher des spécialistes en Technologie et en Hébergement. Les personnes compétentes dans leur domaine, passionnées par les valeurs que les Jeux représentent, flexibles, déterminées et désireuses d’apprendre s’adaptent rapidement à ce projet.

  • 34. Comment postuler à un poste dans l´organisation des Jeux ?

    Le Comité d´organisation divulgue les postes à pourvoir ainsi que la description des fonctions dans la section Opportunités de ce site. Pour déposer votre candidature, envoyez votre CV à l´adresse électronique indiquée pour chaque poste. Si votre profil ne correspond pas aux postes proposés, attendez la divulgation de nouveaux postes. Les candidats seront soumis à un processus de sélection organisé par Rio 2016™. Pendant les Jeux, il y aura quatre mille employés recrutés par le Comité d´organisation, 70 000 volontaires et 35 000 collaborateurs des entreprises sous-traitantes.